La vraie vie

Le propos

La vraie vie… Pour la narratrice de ce court roman percutant, la vraie vie, c’est celle qu’elle aura lorsqu’elle aura réussi le retour dans le passé, effaçant le drame qui a anéanti le rire de son petit frère. Pour ce faire, elle se plonge dans l’étude de la physique quantique, croyant y trouver le moyen de remonter le temps.

La fillette a 10 ans au moment de l’accident qui va causer à son frère, Gilles, un grave choc post-traumatique. Ils n’avaient pourtant pas besoin de ça, ces deux enfants, oubliés entre une mère absente et un père violent et alcoolique. Un père chasseur de gros gibier qui enferme dans une chambre ses trophées empaillés, dont une hyène. Le regard de la bête poursuit sans relâche la narratrice tout comme nous tenaille l’appréhension d’un danger imminent.

Durant les cinq ans que couvre le récit, la narratrice dont on ignore le prénom n’aura qu’un but, ramener le sourire de son petit frère. Ce désir et sa propre énergie vitale lui permettront de surmonter des épreuves hors norme sans que s’éteigne jamais le feu qui couve en elle, qui est force, lumière, chaleur. 

Extrait

La pluie a fini par cesser et l’automne est arrivé. Je suis rentrée à l’école dans l’année supérieure. Les autres élèves avaient un an de plus que moi, mais je les voyais toujours comme une armée de crétins cruels et frivoles. Ça se reniflait le derrière, sans oser passer à l’action. Les filles avaient peur de passer pour des traînées et les garçons, pour des obsédés. Alors qu’ils étaient simplement des organismes étourdis par la cacophonie de leur système hormonal en pleine mutation. Et il n’y avait aucune honte à ça.

En bref

La vraie vie vous saisit à la première page et ne vous laisse aucun répit avant la fin. L’écriture est fluide et efficace, parsemée de jolies images ici et là. Un gros plaisir de lecture. Trop court.

Écoutez l’auteure parler de ce premier roman à La grande librairie

Adeline Dieudonné, La vraie vie, L’iconoclaste, roman, 2018, 266 pages

Ce roman a reçu le Prix FNAC 2018.

Laisser un commentaire