Singulière filiation

Ce premier livre de la caisse magique (voir mon précédent billet) s’est multiplié en réalité par deux. Car avant d’aborder Meursault, contre-enquête, de Kamel Daoud, j’ai voulu entendre la voix de celui à qui Daoud répondait, par delà le temps, l’espace, les cultures. J’ai donc d’abord lu L’étranger de Camus. L’inspirateur Plaisir de lecture, bien sûr,Poursuivre la lecture de « Singulière filiation »

%d blogueurs aiment cette page :