Profondeur du mal-être

Quand la sonde ne rencontre que de l’absence De tous les romans d’Henning Mankell que j’ai eu le bonheur de lire, Profondeurs me semble le plus sombre. Le personnage principal, Lars Tobiasson-Svartman, hydrographe, est aussi glaçant que la Baltique qu’il sonde, à la recherche des routes maritimes où pourront se camoufler les navires suédois enPoursuivre la lecture de « Profondeur du mal-être »

%d blogueurs aiment cette page :