Trop sage plaisir

Robert Lalonde est l’un de mes écrivains fétiches. J’ai lu et aimé presque tout ce qu’il a publié, avec une émotion particulière pour C’est le cœur qui meurt en dernier, son magnifique récit portant sur sa relation à sa mère. Le petit voleur, c’est autre chose. Un roman qui donne vie à son auteur fétichePoursuivre la lecture de « Trop sage plaisir »

Le temps gris, mais ce qu’on s’en fiche quand…

…Robert Lalonde partage avec nous ses réflexions sur le métier d’écrivain. Le petit groupe entassé dans la salle du Spa d’Eastman n’avait aucune pensée pour le ciel couvert et le temps trop frais pour la saison. Chacune (y avait-il un homme dans le local? peut-être…) écoutait avec la plus grande attention ce grand homme auPoursuivre la lecture de « Le temps gris, mais ce qu’on s’en fiche quand… »

%d blogueurs aiment cette page :