Douloureuse mue

Extrait Deux ans avant qu’il ne quitte la maison, mon père déclara à ma mère que j’étais très laide. Cette phrase fut prononcée à mi-voix, dans l’appartement que mes parents avaient acheté juste après leur mariage au Rione Alto, en haut de San Giacomo dei Capri. Tout est resté figé — les lieux de Naples,Lire la suite « Douloureuse mue »

L’amie prodigieuse, suite et fin

Maturité et vieillesse. L’enfant perdue. Tels sont les sous-titres du tome IV de cette série qui a gagné la faveur d’une multitude de lecteurs. Ce dernier opus boucle des boucles. Elena revient vivre dans le quartier qu’elle tentait depuis toujours de fuir. Si elle avait réussi à s’en sortir durant quelque vingt ans, le quartier, lui,Lire la suite « L’amie prodigieuse, suite et fin »

Celle qui fuit et celle qui reste

Je ne sais plus qui m’a dit que le troisième tome de L’amie prodigieuse était meilleur que le deuxième qui m’avait laissé sur mon appétit. Et bien, cette personne avait raison. Enfin, le récit sort du cercle entêtant de l’amitié sado-masochiste de Lila et d’Elena. Pas tant qu’il en sorte, en fait, mais l’espace quiLire la suite « Celle qui fuit et celle qui reste »

L’amie prodigieuse, tome 2

D’entrée de jeu, je vous dirai que j’ai moins apprécié ce tome 2 de l’œuvre presque mythique d’Elena Ferrante, L’amie prodigieuse. Ce qui n’empêche que je l’ai lu à grande vitesse, accrochée au destin des deux amies, fébrile, dans l’expectative et la crainte d’un drame qui ne pourrait que frapper, éminemment. Mais voilà, j’ai eu l’impressionLire la suite « L’amie prodigieuse, tome 2 »

Prodigieuse Elena Ferrante

J’ai craqué, comme tout le monde, à l’évocation de l’enfance et de l’adolescence d’Elena et de Lila, les deux amies au cœur battant dans la Naples pauvre et poussiéreuse du début des années 50. Pas de grands effets littéraires dans cette prose claire et limpide, mais des émotions à fleur de peau, des attirances et desLire la suite « Prodigieuse Elena Ferrante »

%d blogueurs aiment cette page :