Les livres, encore et toujours

Si je n’ai rien écrit au cours des deux derniers mois, j’ai par contre beaucoup lu. Plusieurs livres de front en fait.

les découvreursTout d’abord, je suis passée au travers d’un imposant essai, Les Découvreurs de Daniel J. Boorstin, Daniel_Boorstinérudit américain aujourd’hui décédé, mais dont l’œuvre est bien vivante. Les Découvreurs, c’est l’histoire des grandes découvertes de l’humanité; entendons par cela la découverte de la mesure du temps, de la géographie, de l’imprimerie, etc. Ça se lit (presque) comme un roman et c’est passionnant. J’ai aussitôt enchaîné avec son Histoire des Américains, tout aussi intéressant, dont l’objet porte moins sur les faits de l’histoire américaine que sur la manière dont les Américains ont réagi à ces événements et qui a forgé la nature de ce peuple tout à tour insupportable et admirable. Je n’en suis qu’au quart de ce pavé de 1620 pages qui se lit à petite dose. Je vous en reparlerai.

chartreuseQuestion de me délasser, de me cultiver, et aussi parce que j’avais raté les cinq dernières minutes du film de Torrini, je me suis plongée dans La chartreuse de Parme de Stendhal. 220px-StendhalQuant au dénouement raté du film, j’ignore comment le réalisateur a pu condenser la bousculade de péripéties que l’auteur a compactées en quelques pages, ce qui porte à imaginer qu’une urgence quelconque aurait obligé Standhal à conclure dans les meilleurs délais. Lecture agréable une fois acclimatée au style de l’époque.

mann

Troisième lecture, sur ma liseuse, cette fois-ci : La montagne magique de Thomas Mann dont on dit qu’il s’agit d’une des oeuvres littéraires allemandes les plus marquantes du 20e siècle. Il semble bien que Mann soit incontournable pour toute personne soucieuse de sa culture littéraire. J’avance laborieusement dans cette histoire sans histoire, sans rebondissements, ou du moins sans ce qu’on qualifie généralement de péripétie. N’en étant qu’au tiers, je vous reviendrai plus tard sur ce sujet.

Enfin, toujours sur le même thème, j’ai pensé partager avec vous la liste des livres que je n’ai pas lus, mais que j’alimente au fil du temps, souvent par le biais des critiques littéraires du Devoir ou d’autres sources, et dans laquelle je puise à l’occasion quand je suis à court. Peut-être d’autres pourront y dénicher des idées de lecture. J’ai créé des liens vers divers sites contenant un résumé, une critique ou les deux pour faciliter votre consultation de la liste.

Vargas Llosa, La fête au bouc

La ville et les chiens

La tante Julia et le scribouillard

La guerre de la fin du Monde

Charles Pépin, Ceci n’est pas un manu de philosophie

Charles Dantzig, Pourquoi lire?

Alain Mabankou, Demain j’aurai 20 ans

Joseph Roth, Fuite sans fin

La marche de Radezki

La crypte des Capucins

Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque, De remarquables oubliées, Tome 1. Elles ont fait l’Amérique, Lux éditeur.

Orhan Pamuk, Le musée de l’innocence

Philippe Haeck, Pourquoi lis-tu au milieu de la nuit

Bernard Pivot, Les mots de ma vie

Agota Kristof, Le grand cahier

Albert Jacquard, Mon utopie

Victor-Lévy Beaulieu, tous ses livres en général

Denise Boucher, Au beau milieu, la nuit

Gaétan Saint-Pierre, Histoire de mots solites et insolites

Magali Favre, Si la langue française m’était contée

Henning Mankell, Le Chinois

Le dictionnaire des grands écrivains, Robert.

Nicolas Carr, Internet rend-il bête?

Matthieu Ricard, Bhoutan, terre de sérénités, Édition de la Martiniere

Pierre Patrolin, La traversée de la France à la nage, P.O.L

Axael Kahn et Yvan Brohard, Les âges de la vie, mythes, arts, sciences

Claude Jasmin, Anita, une fille numérotée

David Wroblewski, L’histoire d’Edgar Sawtelle

Yannick Grannec, La Déesse des petites victoires

Michel Faber, La rose pourpre et le lys

Pietro Citati, La lumière de la nuit

Tom Rob Smith, Enfant 44

Larry Tremblay, L’orangeraie

Andrée Yanacopoulo, Prendre acte

Jean-François Beauchemin, Quelques pas dans l’éternité

Jean-Philippe Toussaint, Nue

Bonne lecture!

3 réflexions sur « Les livres, encore et toujours »

  1. Bonjour Carmen, Merci infiniment pour tes articles toujours intéressants que j’attends avec impatience. Ton écriture est fabuleuse, que d’émotion! J’ai débuté il y a de nombreuses années la lecture de La montagne magique de Thomas Mann. Je n’ai pas terminé. Je songe à réessayer cette année. La liste de suggestions est intéressante, j’y reconnaît plusieurs auteurs que je veux aborder tel que Larry Tremblay, Matthieu Ricard. Je te souhaite une belle année 2014 riche en lectures. Lyne Emond. Envoyé de mon iPad

    1. Merci Lyne pour ce commentaire. Ça donne du sens au fait d’écrire quand on a un écho de nos lecteurs. Une belle année de lecture à toi aussi. C’est un si grand cadeau de la vie, la lecture! Continuons d’en profiter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s