La plume des autres

Écrire est souvent un plaisir, parfois un besoin, continu ou sporadique. Écrire n’appartient pas qu’aux gens du métier. Chacun peut s’y adonner. Et chacun peut avoir le goût de partager ces mots qui ont jailli spontanément ou qu’on a mis au monde avec effort. Cette page veut accueillir ces textes qui demandent à être lus. Cette page appartient à chacun de vous. Transmettez votre texte et engagez le dialogue avec vos lecteurs.


4 réflexions sur “La plume des autres

  1. Pourquoi

    Tu m’as pourtant donné la vie
    Le plus merveilleux des cadeaux
    Ca suffit pas mon ciel est gris
    Mon cœur est vide et sans chaleur
    Papa dis-moi, papa je t’en pris
    Dis-moi pourquoi tant de sanglots
    Sont nécessaires dans cette vie
    N’ai-je pas mérité le bonheur

    Pourquoi un jour m’as-tu surpris
    Pourquoi un jour es-tu parti
    Me laissant seule les ailes brisées
    Le cœur meurtri et déchiré
    Pourquoi un jour es-tu parti
    Pourquoi un jour m’as-tu promis
    Que ton amour serait éternel
    Et qu’il illuminerait mon ciel

    Je croyais que tu me protégerais
    Contre les embûches de la vie
    Je me sens si seule et sans armure
    À faire l’amour, à faire la guerre
    Ce n’est pas facile papa, tu sais
    Je me bats et ce, sans répit
    Si t’étais là, je n’en suis pas sûr
    Mais je pense que tu en serais fier

    Pourquoi un jour m’as-tu surpris
    Pourquoi un jour es-tu parti
    Me laissant seule les ailes brisées
    Le cœur meurtri et déchiré
    Pourquoi un jour es-tu parti
    Pourquoi un jour m’as-tu promis
    Que ton amour serait éternel
    Et qu’il illuminerait mon ciel

    J’ai besoin de toi aujourd’hui
    Plus que jamais papa je m’ennuie
    J’ai besoin que tu me serres dans tes bras
    D’entendre ton cœur, d’entendre ta voix
    Tu me dirais mon ange je t’aime
    Dors tendrement papa est là
    C’est fini y’en a plus de problèmes
    Pour toi le soleil brillera

    Je t’en supplie papa, dis-moi pourquoi …

    Cathy Robertson (2007)

  2. Je suis terriblement touchée par ton cri du cœur, Cathy. Les blessures d’enfance guérissent-elles jamais un jour? Et moi qui suis là, impuissante à t’aider…
    Je crois cependant que le fait de partager avec nous cette douleur qui t’habite te conduira vers un peu plus de paix et de sérénité.

  3. En fait, c’est une chanson que j’ai écrite il y a trois ans alors que j’étais en pleine crise d’amour… Mais n’ayez crainte, je vais bien! Toutefois je vous l’accorde, c’est en quelque sorte libérateur de l’avoir partager avec vous…

    Au plaisir de vous lire aussi!

  4. Je viens de retomber par hasard sur un petit texte écrit après la mort de maman. C’est sans prétention que je le partage avec vous.

    Julie, Juliette
    Tu n’es plus là
    Julie, Juliette
    Je m’ennuie de toi

    Lorsque tu me racontais
    Ton enfance et ses secrets
    Julie
    J’écoutais, j’imaginais
    Vision d’un bonheur complet
    Julie
    J’étais jeune et j’ignorais
    Qu’ici-bas rien n’est jamais
    Parfait

    Julie, Juliette
    Tu n’es plus là
    Sur ma planète
    Je cherche tes pas

    Toi qui fus surprotégée
    Cet amour t’a étouffée
    Julie
    Tes beaux rêves envolés
    Ton talent effiloché
    Julie
    Le destin t’a condamnée
    Ses geôliers t’ont enfermée
    Assez!

    Julie, Juliette
    Tu n’es plus là
    Je suis en quête
    Du son de ta voix

    Le jour où tu es partie
    Vers un espace infini
    Julie
    Laissant là tes ennemis
    La solitude et l’ennui
    Julie
    J’en suis demeurée meurtrie
    Quel est le sens de ma vie
    Ici?

    Julie, Juliette
    Je pense à toi
    Petite Juliette
    Ne reviendra pas

Laisser un commentaire