Se perdre au pays de Monet

Quelle histoire! Je suis complètement sous le charme de Nymphéas Noirs de Michel Bussi. Un autre auteur que je n’avais jamais lu et que je suis plus qu’heureuse de découvrir.

Il me sera très difficile de parler de l’intrigue sans divulgâcher ce qui en fait tout l’intérêt. Je vais donc, exceptionnellement, recopier ici le 4e de couverture:

Le jour paraît sur Giverny.

Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes… Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent: l’une, les yeux couleur nymphéa, rêve d’amour et d’évasion; l’autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se retrouver au coeur d’un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé…

Nymphéas Noirs est un polar bien ficelé, qu’un aura de mystère contribue à rendre encore plus addictif. L’histoire s’ouvre sur un meurtre étrange qui lance les enquêteurs sur différentes pistes qui ne débouchent sur rien de concluant. Mais les piétinements de l’enquête sont aussi le prétexte pour développer les personnages, leur donner de la chair, nous y attacher et nous mélanger les pinceaux. C’est aussi le prétexte pour nous décrire Giverny de fond en comble et nous faire davantage connaître Monet, ce vieux fou qui s’est isolé durant les 30 dernières années de sa vie pour peindre des nénuphars. Peinture et peintres sont d’ailleurs de véritables personnages du roman.

Le tout nous est raconté par une plume sobre et élégante, sans grands effets de robe, un style agréable au service de l’intrigue. Du plaisir d’un bout à l’autre.

Michel Bussi, Nymphéas Noirs, Pocket, 2010, 493 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s