Pour comprendre l’incompréhensible

La Grande librairie de ce 27 mars réunit quatre auteurs remarquables et qui, par leur origine et leur confession, nous offrent des points de vue susceptibles d’éclairer les angles obscurs de notre monde si houleux.

 André Comte-Sponville, dans « Contre la peur : et cent autres propos » (Albin Michel), nous propose par le biais des chroniques des 10 dernières années des pistes pour transformer la peur en action par la connaissance et la compréhension des phénomènes à l’oeuvre sous l’actualité.

Delphine Horvilleur est femme et rabbin. Et une intelligence de haut niveau qui livre « Réflexions sur la question antisémite » (Grasset) à partir d’une enquête littéraire, un angle original sur la question.

Le grand Amin Maalouf, d’abord journaliste, puis écrivain, à qui on doit entre autres la grandiose fresque des croisades, mais vue par les musulmans, s’intéresse au monde tel qu’il l’a vu évoluer depuis son enfance dans ce qui semble bien être « Le Naufrage des civilisations » (Grasset)

  Enfin, Hela Ouardi, dans son livre « Les Califes maudits. La Déchirure » (Albin Michel), tente de comprendre les fractures actuelles de l’islam en remontant à la source de cette religion née dans la violence qui a suivi la mort du prophète et les conflits de la succession.

Cette émission est de haut niveau. Les livres proposés me semblent passionnants. Pour écouter l’émission en streaming sur internet, suivre le lien

Laisser un commentaire