Tensions sous le soleil de minuit

Si le roman polonais Les Impliqués m’a dépaysé, que dire du polar Le détroit du Loup d’Olivier Truc? On s’y balade aux confins des pays scandinaves, en terre inconnue, la Laponie norvégienne. Mais des noms de lieux nous passent parfois en tête — Baie-James, Sept-Îles, Anticosti et d’autres — des lieux où des mondes s’affrontent, la nature contre l’industrie, les hommes d’affaires contre les natifs et leur culture traditionnelle. Où le plus souvent, c’est l’argent qui gagne.

loupL’action se déroule sur la mer de Barents, au début de la transhumance. Klemet et Nina, patrouille P9 de la police des rennes, s’occupent habituellement des conflits de pâturages, de vols de rennes, des conduites illégales de scooters dans des zones protégées. Mais un homme est mort alors que le troupeau prenait soudainement panique en traversant le détroit du Loup. Puis d’autres morts surviennent.

Que dire d’un berger qui se noie de façon peut-être suspecte, d’un maire qui chute de façon plus que suspecte, d’un rocher sacré qui gêne, d’une ville grouillante, d’un monde qui pousse l’autre.

Sans que l’enquête soit entièrement sous leur juridiction, les deux collègues suivent des pistes. Petit à petit, ils mettront au jour une terrible vengeance, révélatrice d’une période noire de l’exploitation pétrolière en Norvège.

Si leur patiente investigation est tout à fait captivante, l’intérêt du livre tient encore plus au drame qui la sous-tend, celles des plongeurs tués, blessés, détruits physiquement et psychologiquement lors des débuts de l’exploitation pétrolière offshore, dans les années 70. Et à ce récurrent conflit entre les modes de vie traditionnelle, ici celle des Samis (Lapons), et la course effrénée aux énergies fossiles et autres ressources naturelles.

La langue d’Olivier Truc est précise, efficace. Ses personnages sont crédibles et attachants sans peut-être devenir inoubliables. Cependant, l’auteur sait de quoi il parle, ce qui ajoute à l’intérêt du livre. Français de naissance, il habite la Suède depuis 1994 et couvre les pays nordiques et baltes pour le journal Le Monde. Il a publié une enquête sur le destin tragique de ces plongeurs engagés par les pétrolières en mer du Nord.

En résumé, Le détroit du Loup est une histoire passionnante qui nous fait voyager là ou peu de nous aurons la chance d’aller, sous le soleil de minuit, dans le quotidien du peuple sami, et dans le drame qui se vit au jour le jour, là et ailleurs, quand se pointe le rouleau compresseur du profit.

Olivier Truc, Le détroit du Loup, Éditions Métailié, 2014, 399 pages

 

 

 

3 réflexions sur “Tensions sous le soleil de minuit

Laisser un commentaire